Ecoute ton corps, il te guidera

Quand je danse, je sens mon corps. Je le sens bouger, s’étirer, se contracter et se détendre. Je le sens vivre. Je suis aussi particulièrement à l’écoute de comment vont ses différentes parties. Tensions, petites douleurs ou inconforts, sensation de pression, de chaleur ou de froid, ce sont là les indices qui orientent mon attention là où mon corps en a besoin. Je les visite, je les “vois”, je les bouge et je les habite consciemment.

Ensuite je traque mes ressentis. Ceux qui font que je ne me sens pas en forme. Si je me sens fatiguée, où puis- je localiser cette fatigue ? Où se logent la colère ou le chagrin, l’irritation ou le sens de résignation ?

Doucement je continue à bouger toutes ces parties de mon corps. Je ne cherche pas à comprendre mentallement pourquoi une telle ou telle émotion apparaît. Je pourrais facilement trouver des explications “rationnelles”, laisser mon mental me raconter des histoires.

Mais le plus important est ici et maintenant, en moi. Et c’est la seule chose sur laquelle je peux agir pour aller mieux. 

Je continue à me laisser danser. Oui, car ce n’est pas moi qui danse, c’est mon corps et mon cœur qui me guident. Je ne fais qu’observer les espaces qui s’ouvrent en moi, les émotions qui se transforment, les pensées qui viennent et s’en vont. 

Graduellement, je crée une bulle de bien-être. Je m’arrête et pour bien l’ancrer en moi, je savoure cette délicieuse sensation comme je peux savourer un bon morceau de chocolat noir. Je la laisse fondre en moi et inonder mon corps de plaisir. 

Ça y est. Le sourire naît sur mes lèvres et mon corps me dit : j’ai envie de me blottir au chaud et que tu me prennes dans tes bras. Je le suis et je nous berce. Moi et mon corps, l’outil le plus merveilleux que j’ai dans ce monde de la matière. C’est à moi de le chérir, d’en prendre bien soin. Il me permet de jouir des richesses de cette Terre, d’agir, créer et aimer dans ce monde du vivant.

Quand tu es à l’écoute de ton corps lorsque tu danses, quand tu fais cela souvent, tu en fais une habitude. Et tu commences à entendre, à sentir de plus en plus tous les signes et les messages avec lesquels ton corps veut et peut te guider tout au long de la journée.

En pratiquant l’écoute active de ton corps tu constatera vite qu’il sait vraiment ce qui est juste et bon pour toi. Il suffit ne pas résister mais suivre ces implusions avec un petit ou un grand geste, selon tes possibilités. 

Quand tu sens la fatigue, tu t’arrêtes, ne fût-ce que pour un espace de 2 minutes. Ainsi tu honores ce besoin, avec un moment de pause consciente. Et si le temps te le permets, pourquoi pas avec une relaxation ou une micro-sieste. Avec le temps, tu en arriveras même à sentir quelle nourriture est bonne pour toi ou à quoi il faut dire oui et à quoi non. Tu ne laisseras plus personne t’approcher ou te toucher de manière qui ne t’es pas agréable. Tu ne resteras pas dans des situations qui te déconnectent de toi, t’arrachent de ton centre et pompent ton énergie.

Quand je vous dis que la danse peut être tellement plus que juste un art de mouvement… 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Shopping Cart